AgileKlix - Martin Lapointe - Agile Coach

L’Agilité au cœur de la donnée, ça fonctionne!

L’Agilité au cœur de la donnée, ça fonctionne!

Ma récente expérience au sein d’un group BI (Business Intelligence) m’a confronté à une problématique intéressante. Comment arriver à arrimer l’agilité au sein d’un groupe dont la donnée est l’incrément de logiciel? Mon approche dans cet écosystème consiste à discuter de valeur. La valeur n’est pas dans une action du logiciel, mais l’information que livre le système à ses utilisateurs, donc de la connaissance. Ce qui me porte à dire que dans un monde de BI, les User Stories vont être la plupart du temps à propos de la donnée qui est au cœur de l’information.

Donnons-nous un peu de contexte autour de l’environnement BI. En quelques mots, c’est un monde complexe guidé par des besoins et priorités changeants, par la présence de multiples parties prenantes, de différents systèmes ou extraire les données, d’échéanciers imprécis et de problématiques de disponibilité et quantité de données. Le BI est un processus de distillation de la donnée pour produire de l’information et de la connaissance. À travers cette connaissance, l’organisation cherche à s’améliorer ou à faciliter la gestion des opérations. Les sources de données sont diverses, mais le but est de soutenir la prise de décision rapide et informée.

Le BI peut inclure toutes sortes d’activités d’extraction, de préparation de données et de définition de données. Par exemple, on peut y retrouver des activités de modélisation d’entrepôts de données, d’ETL pour extraire et transmettre les données aux systèmes cibles, d’intégration et de validation de la qualité des données.

Dans le cas de mon équipe Agile, pour avoir du succès, il a fallu bien comprendre où se situe la valeur dans le travail que le groupe doit faire. Avec l’intégration à l’équipe d’un Product Owner en provenance de la ligne d’affaires, et possédant une bonne connaissance de l’environnement BI, nous avons pu travailler à découper des User Stories avec le principe de la part de gâteau, donc sous la forme de fonctionnalités le plus bout-en-bout possible. Le PO connaît bien les différentes parties prenantes et les besoins des différents groupes de l’organisation, donc cet avantage nous a permis de rapidement cibler et construire un Product Backlog cohérent.

Nous avons donc créé des User Stories de type dévoilement des données, des « Data Disclosure Stories ». Ces histoires consistent à extraire la donnée des systèmes sources et la rendre disponible pour consommation à d’autres systèmes à travers un concept de « self-service BI ».

Il a été important de concevoir des petites User Stories afin de valider par une rétroaction régulière le respect du besoin du client. Dans notre pilote, nous avons traité la notion de déboursé dans un processus itératif et incrémental rigoureux. Le découpage est principalement par types d’opérations (ex. lecture) et dimensions (ex. régions) afin de construire une donnée qui apporte de la valeur et dont on peut en valider l’intégration entre les systèmes.

Voici un exemple fictif de User Story qui consiste à livrer de l’information de valeur au sein de l’organisation : En tant que contrôleur financier, je veux voir toutes les lignes en cours de crédit du système de prêts sur une base mensuelle, afin que je puisse vérifier le solde du département. À partir de cet exemple, il est possible de découper en opérations plus fines et valider régulièrement avec les tests le bon fonctionnement de la fonctionnalité.

En conclusion, le principal bénéfice dans la mise en place d’une culture Agile bien imprégnée par les intervenants favorise la cohésion, la qualité et élimine beaucoup de gaspillage invisible.

Enfin, mon observation finale pour le pilote en question:

  1. La notion de Produit fait un bond spectaculaire et permet d’adresser le plus grand risque d’un projet; développer le mauvais produit.
  2. Le nouveau mode de pensée par fonctionnalités permet d’aborder la problématique des silos.
  3. L’introduction des sprints courts permet une planification efficace et efficiente.
  4. L’équipe est en mesure de s’auto-organiser et de s’améliorer en continu.
  5. L’équipe participe activement à la démo et démontre le progrès réel.
Martin has a solid mastery of Agile and traditional project techniques. In his role as an Agile servant leader, Martin exercises his fervor for communication, making initiatives work, creating interactions, generating collaboration and organizing change positively. With many years of experience in leading information technology projects and cross-functional operational teams, Martin has become a recognized leader. He has a Master in Information technology and certifications in Agile with the major groups in the industry. More about Martin Speaker @ Agile Tour Montréal 2016 Speaker @ Agile Tour Gatineau-Ottawa 2016 Blog at agileklix.com/blog The Agile Household: How Scrum Made Us a Better Family http://www.mountaingoatsoftware.com/blog/the-agile-household-how-scrum-made-us-a-better-family